Qui sommes-nous ?

Angelina Colombani 3.JPG

Comédienne

Angélina Colombani

Capture d’écran 2019-10-24 à 14.48_edited.jpg

Comédien

Pascal Perraudin

Rafael Vanister 3 (6).jpg

Comédien

Rafaël Vanister

52456029_356257221883814_5766617756707323904_n_edited.jpg

Comédienne

Marie-Cécile Veyrenc

JUD_0072_edited.jpg

Auteure et metteur en scène

Elidie Duranton

 
Capture d’écran 2019-10-17 à 15.20.31.pn

Les membres de la compagnie

Auteure et metteur en scène : Elidie Duranton

Comédiens : Angelina Colombani, Pascal Perraudin, Rafaël Vanister, Marie-Cécile Veyrenc

Création musique originale : Michelle Barbieri

Montage vidéo et arrangeur musical : Christophe Mentrel

Conseiller artistique : Edouard Duranton

 

Elidie Duranton

Elidie est auteure, metteur en scène et comédienne.

Passionnée de théâtre depuis son plus jeune âge elle se fait remarquer sur les planches dès l’âge de 12 ans notamment par Patrick Aujoux (comédien, metteur en scène et formateur théâtre de la compagnie Loup-garou) qui lui propose de s’inscrire dans la classe « Arts du Spectacle » du lycée Pierre et Marie Curie de Châteauroux. C’est dans ce cadre qu’Elidie se forme à la Comedia dell’arte et commence à jouer ses propres écrits en interprétant notamment « Le clown et sa ficelle » en 2005 au théâtre Edith Piaf.

Diplômée d’un master de philosophie à la Sorbonne, Elidie écrit sous différentes formes : nouvelles, poésies, paroles de chanson, scénarios et pièces de théâtre.

En 2013, elle écrit et réalise son premier court métrage « Problème de carte vitale » en collaboration avec l’École Nationale Supérieure de la Sécurité Sociale puis met en scène en 2014 sa création « Pêles-Mêles » au Théâtre Tardy de Saint-Etienne.  

Formée à l’Acting Studio de Lyon puis au Cours Paul Clément, elle a joué dans de nombreuses pièces dont notamment :

  • Quel beau dimanche ! d’E. Duranton au théâtre Edgar à Paris en juin 2019 et au festival d’Avignon Off 2019 à l’Espace Roseau Teinturiers ;

  • J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne de J-L. Lagarce, Théâtre Nord-Ouest et au Festival Printemps de la création théâtrale Théâtre 14 Paris en 2018-2019.

  • L’École des mères, Félicie, La provinciale de Marivaux au Guichet Montparnasse à Paris en 2019.

  • Petites histoires de folie ordinaire de P. Zelenka, au Guichet Montparnasse en 2017.

  • L'invitation au château de J. Anouilh, au Guichet Montparnasse en 2016.

  • Le Dindon de G. Feydeau, Théâtre Montmartre Galabru à Paris en 2011.

  • La poste populaire russe d’O. Bogaiev au Théâtre Quartiers d'Ivry, 2010.

  • Juste la fin du monde de J-L. Lagarce au Festival de l’Université Pierre et Marie Curie Paris VI, 2009.

  • Incendie de W. Mouawad au Festival des Reuteuleu à Lyon, 2008.

 
Surfer

Angelina Colombani

Angelina passionnée par l'art dramatique  depuis son adolescence s’initie au spectacle vivant par le biais de l’option théâtre de son lycée et participe à de nombreuses rencontres, festivals et stages artistiques.


Durant ses études de littérature en classe préparatoire, elle participe à la création de la pièce Douze sœurs slovaques de Sonia Chiambretto, mise en scène par Catherine Graziani à La Fabrique de Théâtre – Site européen de création, à Bastia. Cette pièce contemporaine à l'écriture forte lui permet de façonner un théâtre complet : où la danse, la musique et le chant ont une place aussi importante que le texte. Bien qu’exaltée par ces premières expériences théâtrales, elle poursuit ses études en école de commerce et se consacre aux enjeux de l’économie sociale et solidaire.


Diplômée d’un master en management, elle choisit de revenir au plateau pour y retrouver l’exaltation du théâtre et l’envie de (se) raconter des histoires. A partir de 2017, elle se forme au Cours Simon et suit l’enseignement de David Sztulman. Durant trois ans, elle travaille de nombreuses scènes des répertoires classique et contemporain et nourris, parallèlement à sa formation, sa pratique et sa connaissance du théâtre par des stages : 22ème Rencontres Internationales de Théâtre en Corse (ARIA) ; initiation au masque balinais dirigé par Serge Nicolaï en 2019 ; et jeu autour de l’écriture de Jérôme Ferrari dirigé par Julien Fišera en 2020.


En 2021, elle participe à la création de la pièce 7 Minutes, comité d’usine de Stefano Massini, mise en scène par Jean-Paul Dubois ; et reprend le rôle de Sophie dans la pièce Quel beau dimanche !, écrite et mise en scène par Elidie Duranton.

 

Rafaël Vanister


Formé au cours Périmony, Rafaël a travaillé avec Christian Bujeau et Arlette Téphany. Son talent le fait remarquer pour jouer dans la pièce Staying Alive.

Il joue par la suite dans la pièce "La paille et la poutre" dans laquelle son interprétation remarquable dans le rôle de Dom Juan lui a valu d'être nommé au p'tits Molières 2015. Rafaël a également complété sa formation en classe cinéma au Cours Florent.  

En 2017, il a joué dans la pièce "Ludwig" qui a reçu plusieurs nominations au p'tis Molières 2018, et participe au festival d'Avignon 2018.

Parallèlement, il a joué dans de nombreux courts métrage. On notera sa participation au pilote de la série "gods Game" qui a reçu plus de 17 prix dans plusieurs festivals.


En 2019, il a signé pour une agence nommé "Didascalies" et rejoint la compagnie La goutte d'eau sur le gâteau. Aujourd'hui, il interprète le rôle de Lucas dans la pièce Quel beau dimanche !

 
Surfer

Pascal Perraudin

Ancien membre de la troupe du « Canard sur l’Épaule », Pascal a travaillé avec Gilles Dyrek, auteur de « Venise sous la Neige » et Frédéric Hulné, tous deux issus de de l’École de la rue Blanche. Pascal joue régulièrement des pièces de théâtres et se plait à jouer notamment dans des comédies.

Ainsi, il a joué une quinzaine de pièces depuis 2007 et a interprété des rôles de premier plan dans: « Double Mixte » de Ray Cooney en 2011, " Les Bâtards" de Robert Thomas en 2012, « Espèces Menacées » de Ray Cooney en 2013 et "Assassins Associés" de Robert Thomas en 2014.


En 2015, il joue dans deux Feydeau : « Hortense a dit "je m’en fous" » et « Les fiancés de Loches » et rejoint l’équipe du Guichet Montparnasse sous la direction de William Malatrat.


Il retrouve alors Marie-Cécile Veyrenc et Elidie Duranton dans des adaptations de « Chroniques des jours entiers, des nuits entières », de Xavier Durringer en 2015, « L’invitation au château » de Jean Anouilh en 2016, « Petites histoires de la folie ordinaire » de P. Zelenka en 2017, « L’école des mères » et « La Provinciale » de Marivaux en 2018, et « Chacun sa vérité, de Pirandello » en 2019.


C’est avec enthousiaste qu’il accepte de rejoindre l’équipe de « Quel beau dimanche ! » pour incarner le rôle du père Christian Michodeau. Il renoue ainsi avec la comédie, genre théâtrale qu’il affectionne tout particulièrement.

 

Marie-Cécile Veyrenc

Après une formation de danseuse classique et de piano soliste, Marie-Cécile devient comédienne sur le tard tant son goût pour le jeu lui a toujours semblé évident depuis l’enfance. Poussée par une envie irrésistible de jouer, elle intègre la Compagnie Toile de scène à Paris et joue « Splendeurs et misère du IIIème Reich » de B. Brecht, mise en scène Laure Meurisse puis « L’Atelier » de Jean-Claude Grumberg, et « Victor ou les enfants au pouvoir » de Vitrac, des mises en scène d’Alice Benoit.


Elle a joué dans plusieurs pièces de théâtre au Guichet Montparnasse sous la direction de William Malatrat : « Champagne-CraKage » d’après les « Chroniques des jours entiers, des nuits entières » de Xavier Durringer, « L’invitation au château » de Jean Anouilh (la Mère) et dans « Vous trouvez ça normal ? » d’après les « Petites histoires de la folie ordinaire » de P. Zelenka (la Mère). Elle interprète également Lisette dans « l’École des mères » et la fée Modestie dans « Félicie » de Marivaux.


En 2018, Magalie Claustres lui propose d’interpréter le rôle de la mère dans « J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne » de Jean-Luc Lagarce qu’elle met en scène au Théâtre du Nord-Ouest. Le spectacle qui rencontrera un beau succès public et de la presse sera sélectionné par le Théâtre 14 dans sa programmation du festival Le Printemps de la Création théâtrale.


Enfin, Marie-Cécile incarne le rôle de la mère Hélène Michodeau dans « Quel beau dimanche ! » d’Elidie Duranton au théâtre Edgar en juin 2019 et au festival d’Avignon 2019 à l’Espace Roseau Teinturiers. Son interprétation tout en finesse a été saluée par la critique.